Google glass ou iWatch ?

Selon Tim Cook, c’est le poignet qui est vraiment intéressant… Vous avez dit lunettes connectées ? Que nenni. iWatch bien sûr !
Pour la deuxième année consécutive, le CEO d’Apple a inauguré la conférence D11 de All Things Digital. Une interview d’une heure et demi qui a permis au patron d’Apple de n’éluder aucun sujet.
En un an, la donne a bien changé pour Apple, avec une concurrence de plus en plus féroce, les déboires boursiers, des pratiques fiscales pointées du doigt et des doutes persistants quant aux capacités d’innovations de la firme. Tim Cook n’a éludé aucun sujet, se disant assez serein quant à l’avenir.

Le patron d’Apple semble en revanche moins emballé par les lunettes connectées. Selon lui, les Google Glass présentent « quelques points positifs » et pourraient bien plaire à certains marchés. Mais la probabilité qu’il s’impose auprès du grand public reste difficile à évaluer, estime-t-il.

« Je porte des lunettes parce que j’y suis contraint. Je ne sais pas si beaucoup de gens accepteraient d’en porter alors qu’ils n’y sont pas obligés ».

Pour autant, les vêtements connectés ont un réel avenir, ajoute-t-il. Mais « pour convaincre les gens de porter quelque chose, il doit être incroyable ». Les rumeurs selon lesquelles Apple travaillerait à une montre connectée courent depuis plusieurs mois..

Et pourtant, selon le cabinet IHS Research, plus de 9 millions de Google Glass pourraient être vendues d’ici 2016.

 

D11 Conférence All Things Digital

La « bible de l’internet » et les prévisions de Mary Meeker

Le très attendu rapport annuel de la venture capitalist et analyste tech Mary Meeker est désormais en ligne. Zoom sur les grandes tendances web. Publié avec Liang Wu à l’occasion de la conférence californienne D11, ce rapport évoque les « 2,4 milliards d’internautes dans le monde », un total qui ne cesse d’augmenter.

« Les usages mobiles explosent, ce qui n’est pas le cas de la publicité mobile » note Mary Meeker: alors que 12% du temps de connexion total est passé sur mobile, seulement 3% des investissements publicitaires sont consacrés à ce support. Selon l’analyste, le manque à gagner s’élèverait à 15,5 milliards d’euros rien qu’aux États-Unis. Elle revient aussi sur le développement d’internet, « plus social et plus riche en contenus vidéos et audios » et qui se répand dans toutes les strates de la société via la mobilité, les « lunettes, bracelets connectés et montres, sans oublier les voitures connectées… »

Voir le slide share complet:

KPCB Internet Trends 2013 from Kleiner Perkins Caufield & Byers

© 2020 A MarketPress.com Theme