Cité de la réussite

Le Forum des débats culturels, économiques, scientifiques et politiques
Les 8 & 9 novembre prochain, se tiendra à La Sorbonne à Paris, la nouvelle édition de la Cité de la Réussite « Place à l’audace »

« L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie. » Goethe.

L’audace est cette disposition de l’esprit, cette force en action qui permet de surmonter les obstacles pour améliorer et transformer le monde. Elle est tantôt le déclencheur, tantôt l’accélérateur de la volonté. Individuelle, elle est à l’origine de la création, de l’invention, de l’innovation ; collective, elle permet le sursaut des peuples, des entreprises, des collectivités face aux défis trop souvent paralysants de l’époque.

Dans notre planète mondialisée en crise, dans notre Europe en proie au doute, être audacieux, c’est savoir oser. Quand tout semble ralenti, freiné, empêché, il est crucial de réussir à dépasser ses peurs, de croire en soi, en l’autre, en la vie, d’avoir confiance en sa capacité à transcender l’austère réalité pour donner corps aux rêves. [lire la suite …]

50 débats en 2 jours pour comprendre le monde
[Sélection]
Audace et prise de risque : la part de l’imprévisible en entreprise.
Carlos GHOSN, Président-directeur général du Groupe Renault, modéré par : David PUJADAS
Samedi 8 Novembre, de 11h00 à 12h30

La ville audacieuse, comment l’inventer ?
Sophie BOISSARD, Directrice générale déléguée Stratégie & Développement, Préfiguratrice de la branche Immobilière SNCF
Anne HIDALGO, Maire de Paris, Cédric KLAPISCH, Réalisateur, Rem KOOLHAAS, Architecte, urbaniste, Tristram STUART, Historien, activiste, modéré par : Caroline DELAGE
Samedi 8 Novembre, de 11h00 à 12h30

Ecologie et justice sociale : l’audace d’une convergence.
Bernard DEVERT, Président fondateur d’Habitat et Humanisme, Chantal JOUANNO, Sénatrice de Paris, Conseillère régionale d’Île-de-France, Co-présidente d’Ecolo Ethik, un think tank pour l’innovation écologique, Ancienne Ministre des Sports, Ancienne Secrétaire d’État chargée de l’Écologie, Bruno LECHEVIN, Président de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), Bert LUYTS, Délégué national adjoint d’ATD Quart Monde
Samedi 8 Novembre, de 11h00 à 12h30

L’audace au pouvoir : peut-on encore changer le monde ?
Claude BARTOLONE, Président de l’Assemblée nationale, Pierre COPPEY, Directeur général délégué de VINCI, Tristan LECOMTE, Fondateur d’Alter Eco et de Pur Projet, Navi RADJOU, Consultant innovation pour la Silicon Valley, professeur à la Judge Business School de Cambridge
Samedi 8 Novembre, de 14h30 à 16h00

Climat et énergie : ayons l’audace de réussir la transition énergétique.
Brice LALONDE, Conseiller spécial du United Nations Global Compact, François MOISAN, Directeur exécutif stratégie, recherche, international de l’ADEME, Hélène VALADE, Directrice du développement durable de Suez Environnement
Samedi 8 Novembre, de 14h30 à 16h00

Audace créative, contraintes économiques : une équation impossible ?
Gabriel GAULTIER, Président, directeur de création de Jesus Food Agency, Naziha MESTAOUI, Artiste architecte, Pascal NEGRE, Président d’Universal Music France, vice-président d’Universal Music International, Gérard UNGER, Président Directeur Général de Metrobus, gérant de MédiaGare et MédiaRail
Samedi 8 Novembre, de 16h30 à 18h00

L’audace de croire, de rêver, d’aimer.
René FRYDMAN, Professeur émérite, consultant à l’hôpital Foch en gynécologie obstétrique et médecine de la reproduction, Georges HADDAD, Mathématicien, président honoraire de l’Université Panthéon Sorbonne, Haïm KORSIA, Grand Rabbin de France
Francine LECA, Professeur de médecine, fondatrice de l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque enfants du monde
Dimanche 9 Novembre, de 14h30 à 16h00

L’Afrique : nouveau continent audacieux.
Patrick DUPOUX, Directeur associé au BCG, Stéphanie RIVOAL, Présidente d’Action Contre la Faim
Dimanche 9 novembre, de 16h30 à 18h00

Découvrez vite le programme complet de l’événement et inscrivez-vous (6 euros le débat)!

 

Louis Vuitton, le luxe d’une fondation

Depuis le début des années quatre-vingt-dix, Bernard Arnault, le PDG de LVMH caressait l’idée de créer un musée qui, à l’image des marques prestigieuses du groupe (Louis Vuitton, Dior, Givenchy, Guerlain, etc.), « associe classicisme et rupture, tradition et innovation ».

Dix-huit mois après l’abandon par François Pinault – son adversaire de toujours – de sa propre fondation d’art contemporain à Boulogne-Billancourt, une telle annonce le ravit : « Ce projet, qui s’inscrit dans la lignée de nos actions de mécénat engagées depuis plus de quinze ans, au travers notamment du soutien à quelque vingt-cinq expositions majeures, nous permet de projeter ce que nous sommes sur le plan architectural et dans la durée », résumait Bernard Arnault en 2006.

Concilier musée d’entreprise et fondation d’art contemporain reste cependant un exercice délicat.

Après trente-trois ans au Musée d’Art moderne de la ville de Paris, Suzanne Pagé est l’élue de l’homme d’affaires qui lui a confié, depuis 2006, la direction artistique de la fondation.

La programmation et le positionnement de ce nouveau lieu parisien dédié à l’art contemporain, loin de se positionner comme « une énième fondation d’art contemporain », est ainsi pensée comme « une expérience émotionnelle », selon Suzanne Pagé.

A la fois complexe et extrêmement fluide, le bâtiment conçu par l’architecte américain Frank Gehry, construit sur une parcelle étroite en lisière du Jardin d’acclimatation, est de fait le premier chef d’oeuvre de la Fondation.

Inauguré le 20 octobre par François Hollande, cet édifice-sculpture est qualifié par le Président de la République de « projet d’une immense imagination » et de « grand équipement du 21e siècle.

En savoir plus sur la Fondation Louis Vuitton

 

Un vélo pour la planète

• LE TOUR DE FRANCE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Un Vélo pour la Planète est une opération proposée par Deauville Green Awards, le Festival des productions audiovisuelles pour le développement durable et l’écologie.

Sur un itinéraire chaque année différent, Jean-Charles Pentecouteau, co-fondateur des Deauville Green Awards et sportif aguerri aux longues distances cyclistes, sillone l’hexagone à vélo pour aller à la rencontre des entreprises, des institutions, et du grand public.

Tout au long du parcours, des interviews filmées, reportages et animations sont réalisés dans une démarche de valorisation des pratiques durables.

• UN DOUBLE OBJECTIF DE SENSIBILISATION

Un Vélo pour la Planète une opération visant à informer et sensibiliser les publics sur les démarches de développement durable. Nous identifions 3 publics cibles : le grand public local et régional, le public éco-citoyen et les professionnels de la communication.

Deux objectifs sont au centre de l’ambition d’Un Vélo pour la Planète :
> Apporter un nouvel éclairage sur les actions menées dans les régions et communes de France
> Exploiter le pouvoir fédérateur du sport pour sensibiliser sur les enjeux du développement durable

• UN CONCEPT INÉDIT

> Un vélo pour rassembler

Le sport porte des valeurs exemplaires. Il fédère, mobilise, et engage l’homme à se dépasser. Il peut et doit jouer un rôle très important dans l’effort vers l’excellence en matière de responsabilité sociale et environnementale.

Le vélo, avenir du transport urbain et sport reconnu pour ses bienfaits sur la santé, en est un parfait exemple. Il est un élément clé de l’opération, et sera au centre de nombreux sujets et rencontres tout au long du parcours.

> Un parcours à thème

Le développement durable couvre énormément de sujets liés aux aspects écologique, social et économique de l’activité humaine. Le choix d’une thématique, renouvelée chaque année, permet de suivre une ligne directrice – à l’exemple du littoral français, au programme de cette première édition.

> Un zoom régional

Les régions jouent un rôle déterminant pour sensibiliser les populations, accompagner les projets innovants, et protéger le patrimoine naturel régional. Ainsi, le programme de rencontres et interviews sera organisé afin de valoriser ces régions qui s’engagent.

> Une caméra pour témoigner

 

Start-up, mobilité & écologie

Quand deux jeunes pousses s’intéressent à l’écologie, naissent des services favorisant des prises de conscience, au quotidien : CitéGreen (Paris, Lyon) et Hello ma ville (Bordeaux) proposent de mesurer l’impact en CO2 de votre mobilité.

Citégreen, un programme qui récompense de façon ludique le choix des mobilités alternatives
CitéGreen est depuis 2012 le programme d’engagement des abonnés Vélib’. Avec plus de 50 000 utilisateurs actifs à ce jour (avril 2014), ce programme de récompense valorise de façon ludique et innovante le choix des mobilités alternatives comme la marche, la pratique du vélo ou tout dispositif en concurrence avec l’autosolisme grâce à une application web accessible à tous.

L’action se situe au croisement de 2 enjeux majeurs de la vie en ville: la santé et la mobilité. L’ambition de Citégreen est d’engager un maximum d’utilisateurs dans un jeu quotidien autour de la mobilité en ville :
– limiter la part de déplacement urbains réalisés en voiture
– aider chaque citoyen à augmenter son niveau d’activité quotidienne.
En encourageant la marche et le vélo.

Soutenu par le programme d’investissements d’avenir OSEO, CitéGreen est d’ores et déjà Lauréat des grands prix de l’innovation de la ville de Paris, Lauréat des Prix SCOPS de l’innovation commerciale,
Lauréat du réseau entreprendre 2013.

Prêts pour l’aventure Citégreen, inscrivez-vous gratuitement

HELLOMAVILLE, version BETA lancée à l’automne 2014

Se déplacer au quotidien en centre-ville et dans ses périphéries, c’est une plaie ! En tant que résidents bordelais et confrontés quotidiennement à ces difficultés, nous nous sommes demandés comment améliorer nos mobilités de tous les jours… La solution que nous avons imaginée : un outil qui permet à chacun de prendre conscience de ses (mauvaises) habitudes de déplacements et de trouver comment se déplacer autrement !
Mais comment?
Hello Ma Ville enregistre tous vos trajets qu’ils soient en voiture, en bus, en tram, en vélo ou à pied et vous en propose une représentation graphique mettant en avant les déséquilibres ou les choix qui auraient pu être plus performants ou à moindre impact sur l’environnement. Par exemple, un trajet de 500 mètres en centre-ville, un mardi matin entre 7 heures et 9 heures, aurait été plus performant à pied que tout seul dans sa voiture, non ? Pour changer et améliorer nos habitudes de mobilité, Hello Ma Ville intègre un GPS “éco-mobile” suggérant des alternatives durables.
Alors n’hésitez plus, devenez dés à présent lead user, testez, donnez votre avis, et vivez l’aventure !

© 2020 A MarketPress.com Theme