#DSK : le sacre de Twitter

Une heure avant la publication par le New York Times, les twitternautes apprenaient quasiment en temps réel la nouvelle de l’interpellation de Dominique Strauss-Kahn. #DSK devient alors en quelques heures le plus incroyable des trendy topics à suivre sur l’outil de search Twitter. Jamais le célèbre « See what’s happening right now » n’aura pris autant tout son sens.

Après avoir accompagné des révolutions, ou encore annoncé la mort d’Oussama Ben Laden, Twitter est aujourd’hui définitivement incontournable : supplantant les media traditionnels dans la publication d’informations temps réel et en situation, il a en effet permis hier aux millions de twitternautes dans le monde de suivre en direct l’audience de #DSK au tribunal criminel de NY.

Mais qui sont ces twitternautes ?
Essentiellement des journalistes, relayés par des millions de citoyens. L’efficacité est redoutable. Informations factuelles, états d’âme, analyse du système judiciaire américain, relais de blogsposts, citations de réactions de personnalités politiques internationales et françaises se multiplient aux côtés des tweets « brèves de comptoirs » dont le cynisme et la vulgarité rivalisent avec la comédie de boulevard.
Twitter, alliant veille et viralité, héros d’un tremblement de terre médiatique international rend la chute d’un des hommes les plus puissants du monde vertigineuse.

Et derrière cette frénésie d’informations en live, de rumeurs ou d’états d’âme, les media traditionnels ne font plus le poids. Les liens postés redirigent certes vers les grands media, (Le Monde, Le Figaro, L’express) mais en pointant des articles systématiquement « dépassés » par la vitesse de diffusion de Twitter.
Restent à ces medias les images fortes, diffusées en boucle sur l’ensemble des chaînes internationales.

© 2020 A MarketPress.com Theme