Greenwashing : La mascarade écologique

Le GreenWashing, ou “Ecoblanchiment“, est une technique marketing utilisée pour donner une dimension écologique à une entreprise. Le GreenWashing concerne généralement des enseignes de grande distribution ou des marques mondiales critiquées pour leur impact néfaste sur la planète qui essaient par tout les moyens de se construire une image écologique. Nous analyserons dans cet article plusieurs campagnes publicitaires de GreenWashing ayant été mise en place par des grands groupes avec plus ou moins de succès.

Des entreprises qui surfent sur le Greenwashing

C’est indéniable, la société s’est aujourd’hui imprégnée d’une conscience écologique. Même si les entreprises ont désormais des responsabilités sociales et sociétales, elles profitent de cet effet de mode pour se donner bonne conscience et développer une image éco-responsable. Parallèlement, le nombre de consommateurs qui se disent sensibles à l’impact écologique des produits qu’ils consomment ne cesse d’augmenter.

Mais est-ce, selon vous, le début d’une ère nouvelle ou tout simplement une image savamment travaillée à coup de campagnes marketing ?

Lire l’article dans son intégralité sur Marketing-etudiant.fr

 

#DSK : le sacre de Twitter

Une heure avant la publication par le New York Times, les twitternautes apprenaient quasiment en temps réel la nouvelle de l’interpellation de Dominique Strauss-Kahn. #DSK devient alors en quelques heures le plus incroyable des trendy topics à suivre sur l’outil de search Twitter. Jamais le célèbre « See what’s happening right now » n’aura pris autant tout son sens.

Après avoir accompagné des révolutions, ou encore annoncé la mort d’Oussama Ben Laden, Twitter est aujourd’hui définitivement incontournable : supplantant les media traditionnels dans la publication d’informations temps réel et en situation, il a en effet permis hier aux millions de twitternautes dans le monde de suivre en direct l’audience de #DSK au tribunal criminel de NY.

Mais qui sont ces twitternautes ?
Essentiellement des journalistes, relayés par des millions de citoyens. L’efficacité est redoutable. Informations factuelles, états d’âme, analyse du système judiciaire américain, relais de blogsposts, citations de réactions de personnalités politiques internationales et françaises se multiplient aux côtés des tweets « brèves de comptoirs » dont le cynisme et la vulgarité rivalisent avec la comédie de boulevard.
Twitter, alliant veille et viralité, héros d’un tremblement de terre médiatique international rend la chute d’un des hommes les plus puissants du monde vertigineuse.

Et derrière cette frénésie d’informations en live, de rumeurs ou d’états d’âme, les media traditionnels ne font plus le poids. Les liens postés redirigent certes vers les grands media, (Le Monde, Le Figaro, L’express) mais en pointant des articles systématiquement « dépassés » par la vitesse de diffusion de Twitter.
Restent à ces medias les images fortes, diffusées en boucle sur l’ensemble des chaînes internationales.

Festival de Cannes ? Non, merci, #AdobeLive !

Passionnés de cinéma, vidéo, 3D, motion-design, AdobeLive vous a offert hier de magnifiques rencontres avec de grands réalisateurs : David Fincher (Fight Club, Se7ven, The Social Network, L’étrange histoire de Benjamin Button) ou encore Eric Magnan (Les Chevaliers du Ciel, Sky Dance) ont ainsi partagé en direct live leur expérience et leur vision de la révolution numérique au service de la création vidéo.

Sous le soleil parisien, salle comble pour les ateliers de l’après-midi : montage 3D stéréoscopique, traitement audio et flux de production !

En cette journée du 11 mai, oui la vidéo était omniprésente à Paris, aussi !

© 2020 A MarketPress.com Theme