Tesla, SpaceX, Hyperloop et colonisation de Mars

Mais qui est donc l’homme le plus riche de la Silicon Valley ?
Avec une fortune estimée à 11 milliards de dollars, Elon Musk, patron visionnaire, déjanté et tyrannique, est devenu l’homme clé de l’économie numérique.

Né en 1971 en Afrique du Sud, en plein Apartheid, il aurait mené avec son père une vie rugueuse après le divorce de ses parents.
En 1999, il cofonde X.com, un service de banque en ligne à l’origine de Paypal qui sera vendu en 2002 à ebay pour un montant de 1,5 milliard de dollars.
La même année, Elon Musk fondait SpaceX dont il est toujours aujourd’hui encore à la fois CEO et CTO. Après plusieurs échecs et des prises de risque maximales, la société SpaceX, au bord de la faillite en 2008, remporte cette année-là un appel d’offres de la NASA pour approvisionner la Station spatiale internationale, à tel point qu’en ce début 2016, la fusée réutilisable de SpaceX pourrait remettre en cause le projet Ariane 6 (Lire l’article de Challenges du 05/01/16.

Rentré dans le capital de Tesla Motors en 2004, Elon Musk dirige la société depuis 2008 : le célèbre constructeur des véhicules électriques préférés des millionnaires dont le siège est basé à Palo Alto en pleine Silicon Valley a vu le cours de son action plus que décupler en à peine 4 ans. En 2015, Tesla se diversifie en proposant une batterie destinée aux habitations permettant de remédier à l’intermittence des énergies renouvelables en achetant l’électricité principalement aux heures creuses et de disposer d’une alimentation de réserve. Powerball fait ainsi le lien avec une autre société d’Elon Musk, Solar City, fabriquant et commercialisant des cellules photovoltaïques.

Mais le nom d’Elon Musk est également associé aux transports du futur. Avec Hyperloop, un projet de recherche engagé en 2013, Elon Musk ambitionne de révolutionner la mobilité. Hyperloop se présente sous forme d’un double tube surélevé dans lequel se déplacent des capsules. L’intérieur du tube est sous basse pression tandis que les capsules se déplacent sur un coussin d’air généré à travers de multiples ouvertures et sont propulsées par un champ magnétique généré par des moteurs à induction placés à intervalles réguliers à l’intérieur des tubes. En théorie, il serait ainsi possible de relier le centre de Los Angeles au centre de San Francisco en moins de 30 minutes, ce qui représente une distance de 551 kilomètres à plus de 1 102 km/h, soit plus rapidement qu’en avion.
Elon Musk imagine même rendre le système auto-suffisant en plaçant des panneaux solaires sur les tubes, voire générer un surplus d’énergie si l’Hyperloop consomme moins que l’électricité accumulée.

Place à la spéculation : l’ambition d’Elon Musk est sans limite. Le milliardaire américain ambitionne de devenir le leader des transports spatiaux privés en établissant des vols réguliers entre la Terre et Mars, espacés de quelques semaines, en misant sur des fusées réutilisables en guise de navette. Et Musk ne se contente pas de vouloir « visiter » Mars, il rêve d’y installer une colonie permanente de 80 000 personnes, dans un premier temps. La question de l’approvisionnement en eau sera centrale, alors que la ressource n’est a priori présente que sous forme de glace, en quantités limitées. Bref, Mars reste un rêve mais Elon Musk place ses pions un à un pour le réaliser.

Crédit photo cover : Creative Commons / www.geteverwise.com

 

Smart Toulouse

Toulouse serait-elle aujourd’hui à la pointe en matière de smart city ?

La démarche Smart City est portée par Toulouse métropole, depuis le premier Forum Smart City organisé le 16 décembre 2014, fédérant l’ensemble des acteurs de la vie économique, entrepreneuriale, scientifique, sociale et culturelle. Cet engagement se traduit par des mesures et des postions affirmées tant sur le plan politique, par les initiatives de la mairie, que dans l’écosystème économique où un vivier de PME et start-up innovantes se mêlent aux groupes de la région.

Mais concrètement en quoi consiste cette volonté de transformer Toulouse en une ville intelligente ?
Et surtout quels aspects de la smart city sont directement développés sous ce nouveau modèle ?

Pour Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, une smart city est “une ville plus facile à vivre, plus collaborative et moins chère. Une ville qui prend le parti des technologies les plus performantes pour faciliter la vie des citoyens et rendre l’action publique plus efficace”. La position est assumée, le maire de la ville veut en faire une référence de ville intelligente d’ici 2020, avec d’ailleurs comme objectif de répondre à un maximum de projets dans le cadre de “Horizon 2020″ lancé par l’Union Européenne.

A Toulouse, la stratégie smart-city se traduit par un plan autour de thématiques clés : mobilité, énergie, e-services et autonomie des seniors.Ces thématiques sont ensuite portées au travers d’une quarantaine d’expérimentations. Orientation majeure, ce sont les usagers les premiers bénéficiaires de ces expérimentations. En effet, les expérimentations reposent sur des “Laboratoires des usages”, des dispositifs qui permettent de “co-construire avec l’ensemble des parties prenantes, expérimenter dans la ville, faire émerger de nouvelles idées” selon les mots d’Edouard Forzy de la Mélée Numérique.

Bertrand Serp, vice président de Toulouse Métropole et adjoint au numérique à la mairie de Toulouse, explique la démarche : « Nous souhaitons associer les citoyens à notre démarche. Nous les sollicitons pour savoir quelles sont leurs attentes concernant la ville connectée du futur. Et ce afin que les Toulousains puissent s’approprier le futur de leur ville ».

Un premier groupe de réflexion, composé de 150 habitants, s’est ainsi réuni le 15 septembre.En parallèle, les citoyens qui le souhaitent peuvent proposer leurs idées jusqu’au 15 octobre directement sur le site de Toulouse Métropole.
Les rendus seront analysés lors d’une réunion publique à l’automne, ce qui permettra ensuite à la métropole de fixer le schéma directeur de la ville de demain.
« Toulouse a choisi une démarche participative et collaborative. Une démarche peut-être un peu plus longue que ce qui peut se faire dans d’autres métropoles. Mais nous espérons ainsi être au plus près des attentes des Toulousains », explique Bertrand Serp.

La ville a traditionnellement voulu innover, avec des succès relatifs. Ainsi avait-elle pu tester les premières solutions de géolocalisation des places de stationnement et de trottoir intelligent ou encore être la première ville mondiale en 2009 à lancer les lampadaires urbains à détecteur de présence. En 2004, Orange avait choisi Toulouse pour implanter son réseau 3G en France. La ville testera d’ailleurs prochainement la 4G+ et la généralisation de la fibre optique à l’échelle d’une ville.

Pour se donner les moyens de ses ambitions et adresser les sujets innovants, Toulouse a créé un écosystème fertile où les start-ups de la région interviennent en complémentarité des grands groupes. Cette approche permet de multiplier les sujets : applications mobiles pour les musées ou les transports en commun, covoiturage, objets connectés, optimisation énergétique des bâtiments, compteurs électriques communicants, système d’aide au déplacement des malvoyants et d’accompagnement des personnes dépendantes, services de paiement sans contact (NFC) pour les piscines municipales…

Source : Energystream, mars 2015 – La Dépêche, août 2015 – Smart City Toulouse, décembre 2014

Crédit photo : Remix PierreSelim Creative Commons

 

Innovative city : Nice, laboratoire des villes connectées

Trouver une place libre pour se garer dans la rue en utilisant son smartphone, réduire sa consommation d’eau et d’électricité grâce à des capteurs, utiliser un spot de la mairie proposant des services en ligne… les villes multiplient les nouveaux services.

Les 24 et 25 juin 2015, se tiendra à Nice, Innovative City, l’une des premières manifestations européennes consacrée aux villes connectées. En accueillant des centaines de maires du monde entier au cours de la précédente édition, la grande convention de Nice s’est imposée comme un événement stratégique pour les collectivités locales.

Programme
En 2015, Innovative City propose des conférences en mode « mix and match » pour tirer le meilleur parti des fertilisations croisées nécessaires à l’émergence de nouveaux talents et d’applications performantes et vertueuses. Les conférences « Wise Metropolis » permettront également de découvrir les visions et réflexions d’élus, d’industriels, d‘experts, de scientifiques…
Les conférences « City Apps » présenteront quant à elles les bonnes pratiques sous forme de solutions clés pour la smart city.
Téléchargez le programme

En savoir plus sur le site officiel Innovative City
Lire l’article sur les échos « Nice se veut laboratoire vivant de la ville connectée »

 

Forum SmartCity@mobilités

Les nouvelles promesses de la ville intelligente

Le 20 novembre s’est tenu à Paris le Forum Smart City du Grand Paris. Ce débat d’idées propose aux experts des métropoles de se questionner sur le concept de la ville intelligente : mobilité urbaine, ville durable, territoire connecté. Ces questions clés s’imposent aujourd’hui comme sujet central de toute politique urbaine.
S’il n’existe pas de modèle unique pour les villes intelligentes, l’actualité des métropoles connectées ouvre cependant la voie avec de nombreuses et fructueuses initiatives. Au coeur de ces expérimentations, l’innovation ne peut devenir progrès que grâce à la place accordée aux champs citoyens.

Retrouvez toutes les informations sur le #ForumParis #Smartcity @mobilités sur smartcity.latribune.fr

 

Start-up, mobilité & écologie

Quand deux jeunes pousses s’intéressent à l’écologie, naissent des services favorisant des prises de conscience, au quotidien : CitéGreen (Paris, Lyon) et Hello ma ville (Bordeaux) proposent de mesurer l’impact en CO2 de votre mobilité.

Citégreen, un programme qui récompense de façon ludique le choix des mobilités alternatives
CitéGreen est depuis 2012 le programme d’engagement des abonnés Vélib’. Avec plus de 50 000 utilisateurs actifs à ce jour (avril 2014), ce programme de récompense valorise de façon ludique et innovante le choix des mobilités alternatives comme la marche, la pratique du vélo ou tout dispositif en concurrence avec l’autosolisme grâce à une application web accessible à tous.

L’action se situe au croisement de 2 enjeux majeurs de la vie en ville: la santé et la mobilité. L’ambition de Citégreen est d’engager un maximum d’utilisateurs dans un jeu quotidien autour de la mobilité en ville :
– limiter la part de déplacement urbains réalisés en voiture
– aider chaque citoyen à augmenter son niveau d’activité quotidienne.
En encourageant la marche et le vélo.

Soutenu par le programme d’investissements d’avenir OSEO, CitéGreen est d’ores et déjà Lauréat des grands prix de l’innovation de la ville de Paris, Lauréat des Prix SCOPS de l’innovation commerciale,
Lauréat du réseau entreprendre 2013.

Prêts pour l’aventure Citégreen, inscrivez-vous gratuitement

HELLOMAVILLE, version BETA lancée à l’automne 2014

Se déplacer au quotidien en centre-ville et dans ses périphéries, c’est une plaie ! En tant que résidents bordelais et confrontés quotidiennement à ces difficultés, nous nous sommes demandés comment améliorer nos mobilités de tous les jours… La solution que nous avons imaginée : un outil qui permet à chacun de prendre conscience de ses (mauvaises) habitudes de déplacements et de trouver comment se déplacer autrement !
Mais comment?
Hello Ma Ville enregistre tous vos trajets qu’ils soient en voiture, en bus, en tram, en vélo ou à pied et vous en propose une représentation graphique mettant en avant les déséquilibres ou les choix qui auraient pu être plus performants ou à moindre impact sur l’environnement. Par exemple, un trajet de 500 mètres en centre-ville, un mardi matin entre 7 heures et 9 heures, aurait été plus performant à pied que tout seul dans sa voiture, non ? Pour changer et améliorer nos habitudes de mobilité, Hello Ma Ville intègre un GPS “éco-mobile” suggérant des alternatives durables.
Alors n’hésitez plus, devenez dés à présent lead user, testez, donnez votre avis, et vivez l’aventure !

© 2019 A MarketPress.com Theme